Mohamed DIDOUCH

 

Mohamed DIDOUCH
Directeur Général de SJL Maghreb


Quelle est la stratégie actuelle de SJL au Maroc ?

Le groupe SJL est aujourd’hui une des success story avérée dans le secteur du transport et de la logistique au Maroc. La forte croissance du groupe ces deux dernières années le confirme. Il faut souligner que le groupe SJL est la première entreprise à avoir transféré son siège social de l’Espagne au Maroc, et pour devenir aujourd’hui, un groupe 100% marocain. Une décision remarquable très appréciée par les autorités marocaines, et l’ensemble de nos partenaires. Aujourd’hui nos ambitions sont encore plus grandes. Nous comptons bien nous greffer à la dynamique d’internationalisation du Maroc pour renforcer notre présence sur l’ensemble du territoire, densifier nos flux Europe – Maghreb, mais surtout assurer notre développement en Afrique. Ce dernier point est actuellement à l’étude, et dans quelques mois SJL sera certainement présente dans trois pays africains. Nous souhaitons devenir le véritable trait d’union entre l’Europe et l’Afrique.

Quelles ambitions nourrit SJL en s’implantant à Tanger ?

La ville de Tanger est devenue par excellence, un Hub régional, et offre des avantages aussi bien géographique, économiques qu’opérationnels. Je pense qu’il est inutile de rappeler la dynamique industrielle et portuaire initiée dans la région. Cette ville a été l’instrument des politiques sectorielles du Maroc, notamment dans l’industrie automobile et textile. Des secteurs où la logistique est au coeur de tous les processus de développement.
Le Maroc a vite saisi l’urgence de mettre en place un plan de développement du secteur logistique afin de tirer ces deux industries vers le haut, les rendre performantes. Grâce à sa situation géographique, le Maroc a pu accroître ses performances, à travers une réduction des coûts et une gestion optimale des délais. Sans oublier d’intenses efforts d’investissement dans la qualité des ressources humaines, mises à disposition de cet écosystème industriel.
C’est pourquoi, Tanger nous offre un cadre parfaitement idoine pour assurer notre développement. A cet effet, il faut souligner que le groupe SJL détient le record de traversée entre les deux rives, avec près de 19.000 traversée par an..

Quels sont les différents services qu’offrent SJL Maghreb ?

Nous sommes sur l’ensemble de la chaîne de valeur du Transport et de la Logistique. Grâce à une flotte de près d’un millier de remorques (tôlées, bâchées, Frigos, hors gabarits, porte conteneurs et porte bobines) nos assurons le transport routier à l’international, national, complet et groupage. Nous assurons aussi la Logistique avec nos 120.000 m2 de plateformes logistiques répartie entre l’Europe et l’Afrique, nous assurons aussi le Freight forwarding et le transit. Nous sommes un opérateur intégré qui répond à des normes internationales très exigentes en termes de qualité et de process. Notre valeur ajoutée réside dans notre expertise de pointe, et dans notre maîtrise de plusieurs écosystèmes industriels. Notre succès tient aussi de notre capacité de différenciation, notamment à travers : notre savoir-faire technologique, des normes et des standards internationaux, un système logistique intégré et un parc détenu en propre.

Qu’en est-il du développement des plateformes logistiques par le SJL Maghreb ?

Comme indiqué avant, nous disposons de plateformes répartie sur les deux zones, européenne et africaine (du Nord). Onze plateformes basées au coeur des centres névralgiques industriels, sur les deux continents. Sur le plan national, notre toile implantation est, à mon sens, réellement optimisée. En effet, nous sommes implantés à Tanger , le nerf nevralgique de la logistique au Maroc, avec deux plateformes logistiques une plateforme Logistique Intégrée sur un terrain de 50.000 m2 à la TFZ et une deuxième plateforme dédiée au secteur Industriel basée sur la zone logistique Franche à Med Hub. Par ailleurs, nous prévoyons, d’ici 2 ans, de développer d’autres plateformes logistiques dans les villes suivantes: Kenitra, Casablanca, Meknes et Dakhla.

Quelles opportunités devra représenter la création de la plateforme prévue à Dakhla ?

La plateforme logique intégrée de Dakhla est appelée à devenir un hub vers l’Afrique. Plusieurs pays du continent sont, en effet, dans le viseur de SJL, notamment le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Mauritanie. L’objectif à terme pour le groupe est de relier l’Afrique subsaharienne à l’Europe, en positionnant le Maroc en tant que «hub réel» pour relier la ville d’Abidjan , au point le plus lointain en Europe (Moscou, Russie) par voie terrestre.