Trains

Trains

La Région de Tanger est traversée par la ligne des chemins de fer sur une longueur de 112km dont 56km dans la préfecture de Tanger-Asilah, 44km dans la province de Larache, et 12km dans la province de Fahs Anjra. 
Selon l’ONCF En 2013 le nombre des voyageurs a atteint 2.169.966 passagers dont 1.080.984 à l’arrivée et 1.088.982 au départ.

 

L’Office National des Chemins de Fer emploie 10 trains journaliers au niveau de la région, dont 5 à destination et 5 en provenance de la ville de Tanger, effectuant ainsi 70 voyages, hebdomadaires à toutes les directions assurées par le transport ferroviaire au niveau national.

Tanger

30 min : Tanger-Med
30 min : Asilah
01h15  : Ksar El Kébir
02h45  : Kénitra
03h10  : Rabat
04h10  : Casablanca

TGV- LGV 

En plus des liaisons ferroviaires quotidiennes entre Tanger et les principales villes du Maroc avec un train toutes les deux heures. Tanger accueille le premier TGV de l’Afrique.

Cette ligne à grande vitesse est le premier maillon du projet marocain de LGV visant à doter le pays à horizon 2030 de 1 500 km2 de lignes ferroviaires à grande vitesse. Ce projet de nouvelles lignes comprend deux axes : Casablanca-Oujda en 3 heures (ligne maghrébine, 600 km) et Tanger-Casablanca- Agadir en 4 heures (ligne Atlantique, 900 km). La liaison Tanger-Kénitra (200 km) 4 est la première étape de ce projet LGV Atlantique marocain.

La ligne LGV Tanger-Kénitra s’étend sur un total de 200 km. Elle suit un nouveau tracé plus raccourcis par rapport à la ligne classique actuelle et qui longe la côte atlantique ce qui a suscité le rajout de filtres anti sables marins aux rames Euro duplex.

La première phase du projet consiste à construire cette nouvelle ligne Tanger-Kénitra de 200 km et la relier au réseau ferroviaire classique existant entre Kénitra et Casablanca. Cela ne pourra permettre aux rames Duplex du fournisseur Alstom de dépasser 220 km/h au-delà de Kénitra dans un premier temps. Les travaux sont en cours, et se termineront fin 2016.

Le trafic voyageur débutera en 2018. Dans cette première phase le train parcourra ce premier grand tronçon en 47 minutes et continuera sans rupture de charge jusqu’à Casablanca les 150 km restant en 1h10 ce qui correspond à une durée totale du voyage Tanger-Casablanca de 2h10 en comptant les temps d’arrêt à Kénitra, et Rabat.

La Ligne TGV Tanger-Casablanca

La pose des rails a commencé depuis début 2016 et se poursuit à raison de un kilomètre par jour. Le premier tronçon Kénitra-Larache sera finalisé vers la fin de l’année 2016 et les premiers tests dynamiques à grande vitesse des rames TGV s’y effectueront en février 2017 sur une portion de 80 km.

LGV Euro Med Afrique

Les projets de tunnels respectivement des Détroits de Fehmarn et de Gibraltar sont constamment évoqués et repoussés au-delà de 2020.

Les études préliminaires à la réalisation du tunnel de Gibraltar en cours permettent d’envisager une liaison ferroviaire Afrique-Europe rendant possible une liaison LGV Rabat- Madrid en quatre heures et Rabat-Paris en huit heures.

À priori le tracé privilégié côté espagnol correspondrait à l’axe Tanger-Algésiras-Antequera-Madrid dont il reste environ 150 km de LGV à accomplir au lieu de se servir de la LGV Cadix-Séville située à 50 km des côtes marocaines et qui est en cours de finalisation puis d’emprunter la première LGV espagnole LGV Madrid - Séville édifiée en 1992 à l’occasion de l’exposition universelle.

Cette ligne s’inscrit donc aussi dans la continuité des projets ferroviaires à grande vitesse européens sous le nom de la LGV Transversale (ou Scandinavie-Maroc) dont les extrémités sont Stockholm et Casablanca qui traverse sept pays en seize heures selon le tracé suivant : Stockholm-Copenhague- Cologne-Bruxelles-Paris-Madrid-[Tanger-Casablanca].

La majeure partie de cet itinéraire ferroviaire à grande vitesse est dorénavant achevé sur 3 000 km environ allant de Hambourg à l’encablure de la pointe sud espagnole. Au-delà de l’Allemagne vers la Scandinavie et en dessous de la pointe sud ibérique, les projets de tunnels respectivement des détroits de Fehmarn et de Gibraltar sont constamment évoqués et repoussés au-delà de 2020.

Le projet de cette ligne à grande vitesse a d’abord pour objectif immédiat de relier les deux pôles économiques constitués par les deux hubs maritimes marocains, l’Atlantique Port de Casablanca et le Méditerranéen Tanger Med et leurs zones d’activités adjacentes.

Quant à la future ligne dite « maghrébine », elle est destinée à relier Casablanca à Alger, les deux mégapoles du Maghreb, en quatre heures. Elle s’inscrit dans un projet baptisé allant de Casablanca à Tripoli en passant par Tunis.

Chronologie TGV

2007 : Signature du premier protocole d’accord;
2010 : Signature du contrat définitif du projet;
2010 : Commande des rames le 10 décembre 2010 au fournisseur Alstom;
2011 : Fin des études d’avant-projet et validation du tracé définitif12, le 29/09/2011 coup d’envoi des travaux d’infrastructure;
2017 : Fin des travaux et tests;
2018 : Mise en service : la durée du trajet Tanger-Casablanca 2h10
2020 : Construction de la deuxième section Kénitra-Casablanca : la durée de trajet Tanger-Casablanca passe à 1h30​